« Connexions Vivantes » : l’interactivité à son comble pour le pont Jacques-Cartier

« Le pont Jacques-Cartier s’illuminera dans 5 mois, 6 jours et 51 minutes. » Le compte-à-rebours est lancé pour ce projet complètement novateur d’illumination interactive du pont qui relie Montréal à Longueuil. Pour 40 millions d’euros, le projet « Connexions Vivantes » va parer le pont Jacques-Cartier de 80 000 ampoules LED dont l’intensité lumineuse va varier en fonction des conditions météo, du trafic routier ou de l’activité sur les réseaux sociaux. Grâce à un hashtag – « surement #IllumineMontréal » à en entendre le président de Lucion Media, Bernard Duguay – les québécois pourront ajouter une touche lumineuse sur ce mastodonte architectural long de 2,7 kilomètres.

Tout le dispositif technique est voué à percevoir des données dans les domaines environnementaux – température, circulations automobile et piétonne – et sur l’activité sur les réseaux sociaux, dont Twitter, Facebook, mais également toutes les publications numériques liées à la politique, la culture, la religion, l’économie. Selon Bernard Duguay, directeur de LUCION Media, une agence artistique partenaire du projet, « les sources de données vont refléter l’humeur de Montréal toutes les 5 minutes. On va sonder le taux d’interaction, d’activité sur les réseaux sociaux lié à un évènement précis. Ca nous donne un « mood » général, nous indique à quoi la ville de Montréal pense. » Chaque tweet aboutira sur le pont comme une « petite explosion ». A toutes les heures, les gens pourront influencer la composition lumineuse du pont Jacques-Cartier. L’ambition de ce projet est de faire du pont un « kaléidoscope »

capture-decran-2016-12-11-a-16-28-47
Données prises en compte dans les effets lumineux du pont Jacques-Cartier. Source: Les Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée

L’enjeu environnemental à l’étude

Encore à l’étude par la firme WSP Canada, l’évaluation de la portée environnementale du projets permettra de décrire les effets de cette illumination sur la faune, la flore, les aspects biophysiques et humains. La migration des oiseaux semble en effet être sensible à la variation de lumière, tout comme les habitants marins sous le pont Jacques-Cartier. Au-delà de la biodiversité, l’impact de la pollution lumineuse est aussi étudiée. « L’illumination du pont Jacques-Cartier pourrait avoir un effet notable sur l’environnement du secteur : la mise en lumière devra être conçue de façon à éviter tout risque d’éblouissement pouvant perturber la sécurité, la circulation et la qualité de vie du secteur » stipule le dossier complet du projet Connexions Vivantes.

En collaboration avec 8 agences artistiques montréalaise – dont Atomic3 -, Moment Factory lancera le projet Connexions Vivantes en mai 2017 pour une durée de 10 ans. Si le projet est validé, il ne manque pas de faire polémique. Ses détracteurs soulignent un coût jugé « aberrant » qui pourrait être dépensé dans d’autres projets plus « urgents. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s