Réinventer le mapping par le codage

Il ne fait nul doute que le Lyon Light Festival Forum devrait nous garantir la découverte de quantité d’innovations en matière de techniques d’éclairage. Mais afin de faire patienter les plus curieux, nous vous proposons de faire la connaissance de certains intervenants de la Fête des Lumières, véritables innovateurs techniques et numériques à découvrir avant le lancement du forum.

La technique est déjà bien connue de la Fête des Lumières. Le mapping, qui consiste à projeter des vidéos sur des volumes, est utilisé depuis plus de dix ans sur les façades des monuments lyonnais tels que l’Hôtel de ville place des Terreaux. La subtilité du procédé réside en partie dans sa capacité à faire jouer les illusions d’optiques entre le véritable relief d’une structure et son habillage lumineux. Depuis le temps, le style s’est presque balisé de lui-même dans les festivals. Flamboyance des couleurs, jeux d’ombre et façades ondulées sont presque devenues monnaie courante.

Cependant, certains tentent de repenser l’exercice de projections illusionnistes. C’est le cas de Yann Nguema et de son Evolution, projetée sur la façade de la cathédrale Saint-Jean dès jeudi soir. Membre et père de l’univers visuel du groupe français Ez3kiel depuis plus de vingt ans, Yann Nguema fait figure d’explorateur dans le monde du mapping. Techniquement, son style est reconnaissable à l’utilisation qu’il fait des lasers pour dynamiser sa projection.  Problème : même les logiciels professionnels de VJing (le pendant visuel du DJing) comme Madmapper ne parviennent pas à synchroniser les mouvements d’un laser avec celui des images diffusées par les rétroprojecteurs. Pour pallier ce manque, Yann Nguema code lui-même les algorithmes nécessaires à ses spectacles.

dsc08630
Yann Nguema, place Saint Jean, Lyon FDL 2016 © Rémi Métral

« Sur les logiciels commerciaux, mon laser ne reconnait pas la grille de déformation d’une image. Cela l’empêche de pouvoir viser au bon endroit sur une projection animée. C’est pour cela que je fais tout moi-même. Je passe mon temps à créer des logiciels. Je fais tout en code, je n’utilise aucun logiciel commercial. Cela me prend énormément de temps [comptez 3 mois de codage avant un évènement ndlr] et mes logiciels ne font qu’une seule chose. Néanmoins ils le font très bien ! » Yann Nguema va jusqu’à coder les logiciels de players (un player est un logiciel qui sert à lire une vidéo). Là encore le problème est similaire, aucun player existant ne prend en charge ses lasers, alors il les conçoit lui-même.

Dans l’art d’utiliser les lasers au cours de performances audiovisuelles, certains sont passés maîtres. Christopher Bauder et Robert Henke, du collectif White Void proposent une œuvre entièrement axée autour des faisceaux lumineux. Leur « Deep Web », installé à l’Hôtel de région, est une démonstration technologique en soit. Là encore, il a fallu concevoir les supports numériques nécessaires à la réalisation de l’œuvre. Des outils uniques pour des projets uniques.

En créant leurs propres outils informatiques, ces artistes s’exposent à une marge de risque bien plus importante lors de leurs performances. Néanmoins, c’est précisément le fait de coder de nouveaux programmes capables de prendre en charge de nouvelles fonctionnalités qui fait évoluer la technologie. Une technologie potentiellement capable d’inspirer les éclairagistes urbains.

On attend donc avec impatience la première conférence du Lyon Light Festival Forum samedi 10 décembre à 15h, sa problématique touchant aux liens qu’entretiennent éclairages permanents et éclairages événementiels au sein d’une même ville.

Rémi Métral

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s